Actualités

5 questions à… Camille Bullot, Coordinatrice, Service de la Mobilité Etudiante de l’ULB

  • Enseignement
  • L’ULB et l’Europe
  • Les européens à l’ULB

Donnez-moi trois bonnes raisons pour partir à l’étranger pour faire mes études.

Seulement trois ?! Bon, je vais essayer.

  • D’abord, la mobilité a un impact très positif sur l’employabilité des étudiants. En moyenne, les étudiants Erasmus disposent de meilleures aptitudes à l’emploi après un séjour à l’étranger que 70% de l’ensemble des étudiants. Ce qu’il est intéressant de noter, c’est que compte tenu des traits de leur personnalité, les étudiants Erasmus affichent de meilleures prédispositions, en termes d’employabilité, avant même de partir à l’étranger ! Le taux de chômage des étudiants Erasmus, cinq ans après l’obtention de leur diplôme est de 23% plus faible.
  • Ensuite, la mobilité, c’est s’ouvrir au monde, et développer des compétences transversales : les étudiants qui reviennent de mobilité sont plus ouverts, plus tolérants face à des valeurs différentes, plus curieux face aux nouveaux défis. Ils ont une meilleure capacité à résoudre des problèmes et à prendre des décisions. Et c’est normal, s’orienter et se repérer à l’étranger demande parfois de sacrées capacités d’adaptation ! 
  • Enfin – et je ne sais pas si c’est une bonne raison - mais 27% des étudiants Erasmus ont rencontré leur conjoint ou partenaire de vie pendant leur séjour à l’étranger.

Vous m’avez convaincue. Quelles sont les options de mobilité si je suis étudiant.e à l’ULB ?

Le programme Erasmus est le plus connu. Il permet de partir étudier à l’étranger pour un quadrimestre ou une année entière en bénéficiant d’une bourse de l’Union européenne.

Si vous voulez vous aventurer plus loin, c’est possible. L’ULB a des Conventions bilatérales avec un grand nombre de partenaires dans le monde entier. A noter, pour les destinations très prisées hors-Europe, les étudiants sont parfois en concurrence entre facultés. Là encore, les étudiant.e.s bénéficient d’une bourse d’aide à la mobilité de la part de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Enfin, il n’existe pas que les séjours d’études : on peut également partir en stage via le programme Erasmus +.

Que faire pour préparer un séjour à l’étranger ?  

Déjà, il faut savoir qu’une mobilité, ça se prépare ! Ca commence un an à l’avance. Il faut bien se renseigner en faculté sur les destinations et les périodes de mobilité possibles, car celles-ci varient selon les facultés. Le choix de la destination et la préparation du dossier de candidature doivent se faire sérieusement, en cherchant des cours équivalents à ceux qu’on aurait suivi à l’ULB. Une fois la destination sélectionnée, on peut se dédier à des aspects plus pratiques, comme la préparation linguistique, s’assurer d’avoir des documents de voyages nécessaires, une assurance qui nous couvre à l’étranger, un visa si besoin.

La « Journée de la Mobilité Internationale » arrive bientôt à l’ULB. Que puis-j ’y trouver ?

C’est vrai ! C’est déjà vendredi ! Nous aurons tout d’abord une session d’informations où nous donnerons tout un tas d’informations pratiques : où et quand postuler, comment se préparer, comment choisir. Vous pourrez aussi rencontrer des étudiants Erasmus étudiant à l’ULB et leur poser des questions sur leur expérience et leurs Universités respectives.

Enfin, des étudiants partis l’an dernier témoigneront et nous raconterons ce qui les a marqué, ce à quoi il faut faire attention… C’est le moment de faire le plein d’infos utiles et d’inspiration !

Comment y participer ?

Pour la session d’informations, rendez-vous dans l’auditoire K.1.105 à 12h30. A partir de 14h, nous répondons à vos questions dans le hall du bâtiment K.

Enfin, pour ceux qui ne peuvent pas être là, pas d’inquiétude ! Des sessions d’information sont organisées en faculté. Pour ne rien manquer, vous pouvez toujours nous suivre sur Facebook!

Voilà, vous n’avez plus d’excuse ! Saisissez cette opportunité, et allez « voir ailleurs si vous y êtes ! »