Actualités

L'ULB participe à une alliance pour une université civique européenne

  • L’ULB et l’Europe
  • Les défis de l’Europe de la connaissance

Les autorités de l'ULB ont annoncé cette semaine la participation de l'Université à la création d'une alliance intrauniversitaire pour monter un projet d'université européenne, anticipant ainsi un appel que publiera la Commission européenne dans les prochains jours.

Ce projet ambitieux pour l'ULB se réalisera en partenariat avec 7 autres institutions de grande qualité en Europe: Aix-Marseille Université, Université nationale et kapodistrienne d'Athènes, Université de Bucarest, Université Autonome de Madrid, Université de Rome la Sapienza, Université de Stockholm et Université Eberhard Karls de Tübingen.

Cette alliance rassemblera plus de 384.000 étudiants et 55.000 membres du personnel, mais aussi des chercheurs ayant obtenus ensemble 172 ERC grants et 34 prix Nobel !

Pourquoi participer à la création d'une université européenne? 

Ce projet d'une université civique vise à créer un espace pour l’innovation, l’enseignement et la recherche, dans un contexte d’échanges culturels et d’action citoyenne en Europe, tout en maintenant le dialogue avec le reste du monde, ses habitants et ses institutions. 

Les but de cette alliance sont multiples. L’amélioration de la liberté de circulation interuniversitaire pour les chercheurs, les enseignants et les étudiants, qui pourront se déplacer « aussi librement que dans leur institution d'origine », selon l'a annoncé le recteur de l'ULB, Yvon Englert.

"Ce projet soutiendra l'innovation en enseignement comme en recherche et stimulera le multilinguisme, les échanges culturels et l'action citoyenne au sein de l'Europe, de la Mer Baltique à la Mer Méditerranée, tout en dialoguant avec le monde, ses habitants et ses institutions"

Promotion d'une citoyenneté européenne plus ouverte

Mais ce n’est pas tout ! Cette nouvelle construction permettra également l’amélioration des échanges de cultures universitaires et de bonnes pratiques, mais aussi la promotion d’une citoyenneté européenne plus ouverte. Selon les autorités de l’ULB : « Notre université civique européenne se conçoit comme un instrument essentiel du renouveau du processus d'intégration européenne ». En outre, elle permettra la création de plus nombreux projets européens de collaboration et de coopération entre universités.

Ce nouveau projet n’est pas centré uniquement sur les universités. Il prévoit l’intégration d’engagements de la nouvelle université européenne auprès des territoires et de leurs acteurs, publics ou privés. Ces engagements viseront notamment à répondre aux grands défis sociaux des années à venir, comme l'urbanisation, l'énergie et le changement climatique, le vieillissement  de la population et la gestion du patrimoine culturel.

Pour en savoir plus sur ce nouveau projet d’université européenne, n’hésitez à à consulter le communiqué de presse de l’ULB et à continuer à nous suivre régulièrement !