Étudier l’Europe

Le désir de l'ULB d’approfondir les connaissances sur cette nouvelle Europe se concrétise avec sa paricipation à l'instauration en 1959 du Centre national d’études des problèmes de sociologie et d’économie européennes à l’Institut de sociologie et avec la création en 1960, au sein du Centre d’études René Marcq, d’une section consacrée au Droit européen.

L’Institut d’études européennes

Le Conseil d’administration de l’ULB décide alors d’aller plus loin dans la formalisation des études et des recherches autour de l’Europe et ses institutions naissantes. Moteur de la recherche et de l’enseignement autours du projet européen au sein de l’université, l’Institut d’études européennes (IEE-ULB) naît le 7 juin 1962. La 1ère année académique commence en octobre 1963 et il est formellement inauguré le 27 février 1964. L'IEE a évolué au même rythme que la construction européenne.

L’Institut comprend aujourd’hui principalement quatre disciplines : le droit européen, les sciences politiques, l’histoire et l’économie en partenariat respctivement avec la Faculté de Droit et Criminologie, la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales et la Solvay Brussels School of Economics and Management.

Depuis ses débuts, L'IEE vise, par son enseignement, à former des spécialistes des questions européennes mais entend aussi contribuer aux progrès de l’intégration européenne et participer, en tant qu’institution académique et de recherche, à la réflexion et au débat européen.

Dès ses premières années d’existence, il s’est affirmé comme un centre d’excellence, principalement dans le domaine du droit européen, avec des personnalités incontournables telles que Walter Ganshof Van der Meersch, son premier président, Michel Waelbroeck ou Jean-Victor Louis.

La recherche européenne à l’ULB aujourd’hui

Située au cœur de l'Europe, l'ULB s'inscrit comme un acteur important de l'Espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle a coordonné ou a été partenaire de nombreux projets soutenus par le 7e programme-cadre de l'Union européenne (2007-2013) et participe au nouveau programme H2020 (2014-2020).

L’ULB compte plus de 200 unités de recherche et une dizaine de centres des recherche interdisciplinaires de grande qualité

  • Institut d’études européennes

  • ULB Neuroscience Institute

  • Institut de bioinformatique

  • ULB Cancer Research

  • Centre Maison des Sciences humaines

  • Institut de Biologie et de médecine moléculaire

  • Centre de recherche interdisciplinaire en bioéthique

  • Centre interdisciplinaire d’études des religions et de la laïcité

A ce jour, l'ULB a accueilli ou accueille 27 récipiendaires de bourses du très sélectif Conseil européen de la recherche - 14 ERC Starting, 5 Consolidators et 8 Advanced -, 17 chercheurs Marie Curie individuels.

Une stratégie institutionnelle

Le 27 juin 2013, le Conseil de la Recherche de l'ULB a reconnu l'importance stratégique de participer aux programmes européens de recherche: les actions ERC (Conseil européen de la recherche) et Marie Skodowska-Curie (programmes individuels et réseaux) ainsi que les programmes coopératifs, COST et tenders.

Cette reconnaissance officielle implique un soutien renforcé aux chercheurs par la cellule Europe (Département Recherche) en coordination avec les autres composantes de l'administration de l'ULB, un engagement actif des autorités académiques en vue de la promotion de ces programmes, l'incitation de tout nouvel engagé académique à déposer une candidature ERC ainsi que des mesures d'incitations spécifiques.